Di Legno

Achetez en connaissance de cause

Parquet européen vs parquet asiatique

Après les voitures, l'alimentation et la pierre bleue, l'industrie chinoise vise le marché européen du parquet depuis peu. Si vous envisagez d'acquérir un parquet, contrôlez d'abord l'origine des planches. Un parquet représente un investissement qu'on préfère ne pas devoir remplacer immédiatement, la qualité est donc une exigence prioritaire.

L'achat d'un parquet est une question de confiance. Vous pouvez déterminer le parquet que vous trouvez le plus beau, mais vous vous fiez aux explications de votre spécialiste pour les informations techniques.
Or, comme les produits asiatiques arrivent sur le marché par les mêmes canaux, cette confiance peut être ébranlée. En effet, il est presque impossible pour un profane de distinguer le véritable chêne européen de la version bon marché chinoise. On ne sait donc pas toujours ce qu'on achète.


Prix et philosophie d'entreprise

La production de masse chinoise engendre une concurrence déloyale sur le marché du parquet européen. Ainsi, un parquet chinois est de 20 à 30 % moins cher qu'un parquet en chêne européen produit en Europe. Pour les producteurs européens, il est presque impossible de proposer des produits de qualité à ces prix bradés.

Ceux-ci résultent de la philosophie d'entreprise qui domine en Chine. Elle est diamétralement opposée à celle des marchands de parquets européens. Les producteurs chinois visent une croissance rapide et un gain à court terme, ce qui est à l'opposé de l'industrie européenne du parquet.

Les bas salaires dans les usines asiatiques et l'absence de restrictions CO2 représentent des avantages supplémentaires pour les producteurs chinois. Les usines très polluantes fonctionnent au charbon. En Europe, par contre, on vise une production de parquets sans émission de CO2.


Production

Pendant le processus de production de parquets chinois, différentes sortes de chêne du monde entier sont mélangées. La production chinoise utilise également de l'aubier pour la couche supérieure du parquet. L'aubier est un bois tendre (plus fragile) qui provient des couches extérieures de l'arbre, le long desquelles coulent les sèves. Dans la production chinoise, il est teinté pour rendre la structure du bois moins visible à l'œil du consommateur. Ce dernier ne voit pour ainsi dire que la couleur et perd le véritable parquet de vue. Dans la production de parquets européens, l'aubier n'est utilisé que pour la face inférieure du parquet, et ce, de manière limitée.

Pour obtenir des planches stables, il est important qu'elles sèchent lentement et de contrôler étroitement certains paramètres. Ainsi, les couches intermédiaires du parquet ne peuvent présenter de jeu trop fort. En Europe, nous garantissons un contrôle constant et continu de ce traitement technique du bois.

Parquet: achetez en connaissance de cause

Même quand on manque de temps, on ne peut en aucun cas négliger la qualité et presser le bois quand il n'est pas encore assez sec. En Asie s'ajoute encore la pression sur les prix pour être le moins cher du marché.
Les parquets chinois sont donc moins chers, mais aussi potentiellement moins robustes. On le découvre généralement après quelque temps ou quand il faut effectuer une réparation.


Reconnaître un parquet chinois

Comme il est presque impossible de distinguer à première vue un parquet chinois d'un parquet européen, il est important de demander quelle est l'origine des planches.

Les dimensions peuvent également constituer un indicateur. Les parquets chinois font l'objet d'une production de masse. Les dimensions des planches sont dictées par le transport en conteneurs, car ceux-ci doivent contenir le plus de planches possible. C'est pourquoi la plupart des planches ont les dimensions suivantes : 1 860 mm de long, 189 mm de large et 15 mm d'épaisseur.

top